Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Telle qu’annoncée sur notre blog, la deuxième réunion politique dans la nouvelle salle de Trans a bien eu lieu vendredi 20 avril. Elle concernait les futures législatives pour la 8ème circonscription sous la direction de M. Max Piselli, maire de Draguignan, vice-président du Conseil Général du Var.

 

Devant une salle à moitié remplie, la date était peut-être trop proche de celle de la réunion politique précédente, M. Jacques Lecointe, maire de Trans, a ouvert la réunion en présentant les deux orateurs : M. Max Piselli, candidat et son suppléant M. François Cavallier, maire de Callian.

 

Ce dernier, après avoir remercié le maire de Trans, a indiqué comment avec M.Piselli, ils avaient décidé de se présenter. D’abord sollicités par l’UMP, ils n’ont finalement pas obtenu l’investiture par les décideurs parisiens de ce parti. Cependant, ils restent malgré tout, adhérents à ce courant politique. Sous forme humoristique, sans jamais le citer par son nom, il a ironisé sur le choix du candidat officiel de l’UMP.

 

Puis M.Max Piselli a pris la parole pour indiquer que leur choix était naturel, légitime et libre. Au cours de son discours, il a explicité ces trois termes.

 

Après avoir décrit la nouvelle circonscription varoise (65 communes, 130 000 habitants) dont pour la première fois, le député n’aura pas les pieds dans l’eau méditerranéenne, il a indiqué qu’il était un homme de terrain et qu’il serait toujours à l’écoute, et auprès des maires, pour aller défendre les dossiers dans les ministères à Paris ; car sans l’appui d’un député, les maires n’ont aucune chance de voir leurs dossiers aboutir.

 

Puis, il a cité les enjeux de cette nouvelle circonscription qui seraient de l’ordre d’une douzaine (désertification médicale, gestion des cours d’eau, sécurité civile, logement et logement social, lien armée-nation, valorisation du tourisme et du patrimoine, environnement-gaz de schiste, énergies nouvelles, agriculture, jeunesse-éducation et formation-emploi, aide aux associations, défense de la culture provençale et patrimoine). Pour faire face à tous ces enjeux, il a mis en évidence ses capacités ainsi que celles de son suppléant confortées par les 13 mandats électifs qu’ils réunissent

 

 Selon eux, cette expérience politique justifie, malgré le défaut d’investiture de leur parti, leur décision.

 

La réunion s’est terminée par un pot amical où des échanges ont pu avoir lieu.

 

On  peut regretter que lors de ces deux dernières réunions publiques, une phase « question-réponse » n’ait pas été envisagée.

 

En tout état de cause, au moins une question se pose : Cette nouvelle 8ème circonscription varoise sera t’elle durable ? En effet, certains candidats à la présidentielle ont manifesté leur volonté de réduire le nombre de députés ?

 

La prochaine réunion publique devrait avoir lieu le 1er juin, avec les candidats du Front de Gauche.

Tag(s) : #Trans - Vie de la commune