Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le samedi 8 février « Trans Amicale Tarot » organisait, à la maison des associations, son tournoi annuel regroupant 24 joueurs qui avaient trouvé des places sur les parkings à proximité de la salle.

 

Juste avant le début du tournoi, un riverain a fait irruption dans la salle en demandant sur un ton agressif si les particiapants se rendaient compte qu'ils prenaient toutes les places de parking, l’empêchant ainsi de se garer à proximité de son logement.

Le président de l’Amicale sur un ton calme lui a fait remarquer que les parkings étaient publics. Le riverain a, alors, menacé de faire des dégradations sur les voitures et menacé aussi le président.

 

Il est certain que le stationnement est difficile pour tout le monde. Et celui-ci n'est pas optimisé ! En effet, il semble que certaines constructions récentes n'utilisent pas les capacités de stationnement qui lui ont été imposées par les règles d'urbanisme. Ceci semble être, notamment, le cas des immeubles de la montée de la Cotte dont les garages ne seraient pas à la disposition des résidents ou ne seraient pas utilisés aux fins de stationnement de leurs véhicules.

 

Ces immeubles respectent les règles d’urbanisme concernant la création de stationnements privatifs, mais à quoi cela sert-il, si leur destination n'est pas respectée. La mairie n’a t'elle aucun un pouvoir sur ce sujet ?

 

Le résultat, c’est que le nombre de véhicules stationnant sur le domaine public est en constante augmentation.

 

Concernant le parking situé au dessus de la maison des associations, le positionnement anarchique des véhicules pourrait être évité si les places étaient tracées. Mais, comme ailleurs dans le centre, cela ne serait que d'une faible efficacité, si la police municipale ne fait pas mieux respecter les règles de stationnement.

 

Cet incident, heureusement encore rare à notre connaissance, rappelle l'urgence de régler les problèmes de stationnement dans le centre, en faisant enfin appliquer les règles, en pénalisant les incivilités et en commençant par une chasse aux véhicules ventouses, mesure peu onéreuse, en attendant d’autres solutions.

 

C’est un problème que tous les candidats à l’élection municipale de mars 2014 devraient prendre au sérieux.

Lors des campagnes précédentes, les programmes proposés contenaient des intentions, mais apparemment, jusqu'à maintenant celles-ci n'ont pas été suivies d'effets. Pourvu que ça change !

Tag(s) : #Stationnement & Circulation