Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Il était une fois…une famille qui avait du mal à boucler les fins de mois. A tel point, qu’elle était obligée d’emprunter chaque mois un peu plus tôt, pour faire face à ses dépenses et pour payer les intérêts des dettes anciennes accumulées au fil du temps.  Bien entendu, ses préteurs avaient de moins en moins confiance, les promesses de remboursements étaient de moins en moins crédibles, et le risque de ne pas revoir ses fonds devenaient de plus en plus importants. Pour couvrir ces risques, les préteurs augmentaient de plus en plus les taux d’intérêts.

 

Cette famille avait un certain statut, une position, elle devait assurer des dépenses que l’on appelle « contraintes » : grande maison, son entretien, l’énergie, et du personnel : cuisinière, chauffeur, jardinier, éducateur pour les enfants.

Le chef de famille, bien conscient des difficultés, pris des décisions :

 

  • Pour diminuer les dépenses et rembourser sa dette, il était déterminé. Il décida que le montant de ses dépenses ne serait pas réajusté au montant de ses augmentations annuelles, mais seulement de la moitié. Il pronostiquait cependant que ces augmentations  seraient plus  importantes que celles des années précédentes, car la conjoncture ne pouvait que s’améliorer.
  • Pour obtenir une meilleure cohésion de son personnel aux efforts communs, il décida d’augmenter leur salaire et de leur donner une prime d’équipement.

 

  •  Il voulait obtenir un meilleur résultat scolaire de la part de ses enfants, il décida d’embaucher un répétiteur.

 

  • Comme il disposait de quelques studios hérités des ses parents, il décida que les loyers seraient augmentés de manière très substantielle.

 

Que pensez-vous qu’il arriva ? A chacun d’écrire sa fin de ce conte ou de ces comptes…

 

Bien sûr, ce conte est pure fiction, toute ressemblance avec des évènements et des personnages, des résolutions du monde réel ne seraient que coïncidences fortuites.

Tag(s) : #Humour