Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une bonne initiative que d'utiliser la grande salle de la salle polyvalente et culturelle, car le record d'audience a été battu ! 

 

Cette salle contient 300 places assises qui étaient occupées, à l'exception de quelques unes dans les gradins du haut, des chaises pour une quinzaine de personnes on été ajoutées et une vingtaine de personnes sont restées debout. Le décompte aboutit donc à environ 320 personnes. Et si on compare l'occupation des parkings, ceux ci se sont remplis moins vite que lors de la précédente réunion publique . On peut donc en déduire que nombreux sont ceux qui étaient venus à pieds ou avaient pratiqué le covoiturage.

 

Chacun pouvait trouver sur son siège un petit présent symbolique constitué d'une réglette, d'un stylobille et d'un calendrier aimanté qui pourra orner notre porte de frigo.

 

Concernant l'intervention de M. Jacques Lecointe, il a d'abord remercié l'assistance et plus particulièrement les équipes concurrentes, en soulignant que la compétition et les débats d'idées étaient nécessaires et légitimes.

 

Il a commencé son discours d'introduction reprenant textuellement le contenu de la belle plaquette distribuée à l'entrée de la salle, dans les boites aux lettres, et dont les contenus sont en ligne sur notre blog et celui de Trans 2014.

 

Avant d'aborder la présentation du programme, en quelques chiffres, il a dressé la situation de la commune :

-          population actuelle est de 5625 habitants dont 40.2% ne sont pas imposables,

-          endettement de la commune est de 457€/habitant.

 

Puis, il a rappelé l'objectif des scrutins des 23 et 30 mars pour l'élection simultanée des 29 conseillers municipaux et 3 conseillers communautaires titulaires et 1 suppléant.

 

Il est passé ensuite au contenu du programme, en donnant toutefois sur quelques points particuliers quelques détails chiffrés ou quelques commentaires :

 

-          coûts de la crèche (500 000 euros dont environ 80 % de subventions espérées)

-          comparaisons des services rendus entre les systèmes de garde (crèche et assistante maternelles),

-          rappel de la situation du forage des Incapis qui a conduit à des achats d'eau à Draguignan et efforts de la commune pour diminuer ces achats ( 192 000 m3 en 2011, 109 000 en 2013).

-          coûts des travaux de sécurisation de l'approvisionnement en eau potable (environ 2 000 000 €)

 

Il a précisé que contrairement aux autres candidats, il ne propose pas de foyer logement ou de résidence pour personnes âgées, considérant que celles-ci préfèrent rester chez elle, moyennant si nécessaire le recours à une aide ou des services extérieurs. Il a ajouté qu'un projet de résidence médicalisée privée était déjà en cours de discussion et devrait se concrétiser assez rapidement.

 

A la suite du programme, il est passé à la présentation de ses colistiers dont le renouvellement est 45 % et dont la moyenne d’âge est de 55 ans.

 

Au terme de cette présentation, il a invité les présents à les rejoindre pour faire leur connaissance et à continuer les discussions autour d'un apéritif dinatoire.

 

Quelques sont nos impressions ?

 

Comme pour nos comptes rendus précédents relatifs aux réunions publiques des candidats, elles n'engagent que nous et notre perception des évènements, bien que nous essayions de garder notre objectivité, peuvent être différente de celle d'autres spectateurs.

 

Le premier point, la technique n'était pas au rendez-vous. L'acoustique de cette salle a été décriée à plusieurs reprises, mais lors de cette réunion, c'est la sonorisation qui n'était pas au point !

 

S'agissait-il d'un micro inadapté à la circonstance ? Toujours est-il que les phrases étaient accompagnées de bruits sourds particulièrement gênants dès que le volume de la voix prenait de la consistance, rendant certains mots incompréhensibles.

Ce bruit parasite a dû être particulièrement déstabilisant pour l'orateur, qui s'est efforcé de lire d'une manière aussi "plate" que possible.

 

Par ailleurs, était-il nécessaire de détailler ce programme ? Il semble que de bon nombre d'actions citées dans celui-ci ne reflètent pas l'ambition d'une équipe pour l'avenir de leur commune, mais relèvent du souci d'une bonne et saine gestion quotidienne qui ne laisse pas de coté la solidarité par ex.

 

Est-ce la taille de la salle - manque d'intimité ? - la présence de toute l'équipe sur une scène -trac ? - face au public, est-ce dû à un mauvais contexte technique et cette litanie des actions du programme qui paraissait un peu trop laborieuse ?

  

Que ce soit, lors de la présentation du programme ou celle des colistiers, nous n'avons pas ressenti la naissance d'une communion entre l'orateur et l'auditoire, pour y faire naître ardeur et allant d'un coté et enthousiasme de l'autre, même si ce dernier est quelquefois, voire souvent, fugitif.

 

Les applaudissements, d'ailleurs, ont paru être moins nourris que lors des précédentes réunions publiques relatives à cette prochaine élection ou à la précédente.

 

Nous regrettons que cette présentation n’ait pas été suivie d’une phase question réponse qui aurait pu éclaircir certains points du programme comme cela ce fait généralement dans les réunions publiques.

 

Déjà être "tribun" ne s'improvise pas et demande des qualités spécifiques, si de plus, les conditions ne sont pas réunies et deviennent des handicaps...Nous avons une grande et belle salle polyvalente et culturelle qui doit aussi servir aux meetings politiques, mais il apparait qu'il va falloir apprendre à en maîtriser tous ses paramètres.

 

Nous nous demandions pourquoi cette salle n’avait pas été utilisée par les autres candidats afin que tous bénéficient d'une égalité de traitement. Peut-être n'avait-elle pas été proposée ! 

 

Il apparait qu'à l'occasion de cette campagne électorale, les auditoires soient plus nombreux que par le passé, et cette grande salle serait certainement mieux adaptée. Ceci présente, bien évidemment,  pour certains candidats, le risque de ne pas la remplir suffisamment... Ce serait donc à eux, seuls, de se déterminer.

Tag(s) : #Municipales 2014