Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette réunion s'est déroulée le vendredi 24 janvier dans la salle polyvalente et culturelle désormais dédiée à ce type de réunion. Environ 120 à 130 personnes ont répondu à l'invitation de M.Roland Estève, tête la liste Convergence 2014. Cette réunion publique est la seconde du genre puisqu'elle suivait à quelques jours d'intervalle celle organisée par M.Vincent Missud.

 

Si on compare les audiences de ces deux réunions, celle d'aujourd'hui connait un déficit de 40 à 50 personnes, sans pouvoir en expliquer les raisons, les conditions étaient, même, sans doute un peu défavorables le soir de la réunion précédente, on pourrait au moins en déduire un déficit de notoriété de la part du candidat et de sa liste. On peut le comprendre, si on sait que le candidat M.Vincent Missud n'en est pas à sa première tentative et qu'il a commencé depuis très longtemps et avec assiduité à se faire connaître dans les foyers transians.

 

Il était donc temps que les Transians puissent faire connaissance avec ce nouveau candidat, c'était le premier point de l'ordre du jour de cette réunion :

 

Il a donc commencé par se présenter : âgé de 51 ans, marié et père de 3 enfants, installé à Trans en Provence par choix depuis 2002, professeur des sciences de l'ingénieur dan un lycée à Nice. C'est son intérêt pour l'insertion de ses étudiants dans la vie active, qui l'a poussé à s'intéresser à la gestion d'une commune. Recruté sur la liste du maire sortant en 2008 et élu, il a reçu les délégations relatives aux affaires scolaires, puis aux diverses technologies de communications.

 

Il a voulu profiter de cette expérience pour mieux appréhender les difficultés relatives à la gestion d'une commune. Durant son mandat, lorsqu'en désaccord sur certains points, il a considéré par loyauté qu'il devait se soumettre à la discipline majoritaire. Maintenant, il s'estime libre de ses engagements, pour proposer une approche plus participative, faisant appel à plus d'écoute et de concertation.

 

Ensuite, il a déroulé son programme que l'on ne détaillera pas ici, puisqu'il figure sur le blog dédié et sur les bulletins.

 

On retiendra néanmoins les grands points forts : dégager des ressources budgétaires sur le fonctionnement, redonner de la vie au village, réaliser une résidence pour personnes âgées, mettre en place une politique d'urbanisme cohérente : approvisionnement en eau potable, PLU (Plan Local d'urbanisme) et assainissement, application de loi SRU (solidarité et au renouvellement urbains) etc...

 

Par rapport aux présentations habituelles, on retiendra quand même quelques caractéristiques particulières qui sont dues probablement à l'expérience dans l'enseignement du candidat :

 

- un effort de présentation au niveau didactique, le discours était supporté par des transparents synthétiques destinés à faciliter l'écoute et la concentration de l'assistance,

 

- sur le thème des économies budgétaires, l'énoncé ne s'arrête pas aux formules "bateaux" et aux intentions maintes fois entendues, mais énonce de véritables actions,

 

- plutôt que de se contenter d'énoncer des objectifs et des promesses, chacun des points importants du programme était argumenté, de même que leur cohérence entre eux, par rapport aux enjeux et leurs conséquences.

 

Après une bonne conclusion, la parole était proposée aux spectateurs pour commencer une phase "question-réponse". Le démarrage de cette phase a été laborieuse, peut-être en conséquence des argumentaires exposés qui répondaient d'emblée à beaucoup d'interrogations. Puis, les premières questions ou observations ont fusé, sur des thèmes voisins qui sont regroupés ci après.

 

-  Question portant sur l'aspiration des Transians à avoir un beau village, sur la propreté. Les transians souhaitent que leur village (le Centre, mais aussi les quartiers) soit plus attrayant et plus propre.

 

Réponse : c'est une des préoccupations qui a été exposée, avec l'embellissement du centre, la chasse aux incivilités qui doit être accompagnée des nécessaires opérations de nettoyage et d'entretien par les équipes communales.

 

- Qu'entendez-vous par développer les actions culturelles :

 

Réponse : Nous souhaitons valoriser la salle polyvalente et culturelle, qui pour l'instant est plus polyvalente que culturelle. Nous envisageons l'organisation de spectacles musicaux, de théâtre, de conférences, moyennant des aménagements qui s'avéreraient nécessaires.

 

- une remarque est faite sur l'utilisation des termes "commune", "ville", "village" qui peut engendrer des interprétations divergentes sur les sujets traités.

 

Réponse : le village est la réunion du centre et des quartiers. Il ne doit pas y avoir d'exclus. Sur le sujet, M. Delus souligne que les quartiers sont dénommés les écarts, et que ce terme a une connotation péjorative, au sein de la commune, il ne devrait pas y avoir d'écarts, ni d'écartés !

 

- Trois critères fondent l'intérêt et le choix de l'électeur : le candidat "tête de liste", le programme, les colistiers. Pourquoi la liste des colistiers n'est-elle pas divulguée lors de cette réunion publique ?

 

Réponse : sur Trans en Provence, aucune des listes de colistiers n'a été dévoilée. Ces listes doivent être déposées avant le 6 mars 2014. Nos colistiers seront présentés lors de la prochaine réunion publique. A ce jour, la liste n'est pas complète, nous l'enrichissons au fur et à mesure en fonction des candidatures, du profil et des compétences des personnes qui souhaitent s'engager, ainsi que de nos affinités réciproques.

 

- Que comptez-vous faire pour améliorer la sécurité relative à la "4 voies".

 

Réponse : La commune n'est pas seule à décider, puisqu'il s'agit d'une voie départementale. Il est certain que la sécurité doit être améliorée, celle- ci a été encore récemment l'objet d'accidents mortels affectant des piétons. Nous avons prévu une concertation avec les Transians pour faire émerger des solutions. Notamment, l'arrêt de bus placé près de l'ancienne gare nécessite la traversée des voies de circulation ; la sécurité des scolaires pourrait être améliorée par la mise en service d'un ramassage scolaire "relais" des quartiers aux arrêts de bus programmés par la CAD. Ceci éviterait d'exposer les scolaires aux dangers de la circulation.

 

Concernant la mise en place de limitations de vitesse, cette limitation ne parait pas une mesure suffisante sauf à mettre des moyens de contrôle pour la faire respecter.

 

M Eric Lattaud, en charge de passer le micro parmi les spectateurs, fait remarquer que cette zone n'est pas éclairée et que, déjà, elle devrait l'être.

 

- Un intervenant insiste pour connaître si des solutions ont été déjà été explorées.

 

Réponse : Oui, plusieurs solutions ont été envisagées et devraient être débattues avec la population d'une part et avec le conseil général d'autre part, si notre liste est élue. Il est cependant trop tôt pour les dévoiler.

 

Mais, pour ne pas me dérober, je dirais que la solution qui semble idéale serait l'enterrement de la RD 1555 sur une certaine partie, C'est donc un projet d'envergure, outre de régler les problèmes de traversée, il aurait le mérite de recoudre le territoire de la commune et d'ouvrir de nouvelles possibilités urbanistiques.

 

- Pourquoi ne pas envisager de restaurer la foulée verte pour en faire une piste cyclable et de promenade entre Trans en Provence et Draguignan, plutôt que d'en faire une piste dédiée à un bus de liaison avec la gare des Arcs pour gagner quelques minutes de trajet ? A qui appartiennent les terrains concernés ?

 

Réponse : Sous réserves de vérification, les terrains doivent être encore la propriété du Réseau Ferré de France. Sur le changement de destination de ces terrains, il faut une concertation plus affirmée avec la CAD et que les communes soient davantage parties prenantes dans les décisions. C'est aussi aux élus communautaires de la commune de se faire entendre et de convaincre.

 

-  La dernière question portait sur l'état des voiries.

 

Réponse : comme cela a été dit dans l'exposé du programme, c'est une de nos préoccupations majeures. La circulation est difficile, les voies sont souvent étroites, l'entretien est insuffisant, comme je l'ai dit  "les nids de poules doivent être destinées aux poulaillers".

Un plan de réfection pluriannuel sera établi pour remanier de manière correcte et aussi définitive que possible les tronçons de voiries. Un des nos objectifs et de faciliter les accès des résidents de nos quartiers périphériques à un centre plus ouvert et plus accueillant à tous.

 

Les questions étant épuisées, Roland Estève invite les participants à partager le pot de l'amitié.

 

En conclusion, un programme qui parait cohérent et qui tient compte de la capacité budgétaire de la commune ; un exposé très didactique, méthodique, les réponses ont été claires et bien centrées sur les questions posées.

 

Si l'on devait comparer avec la prestation du candidat précédent, un exposé sans doute plus élaboré mais auquel il manquait juste un peu de chaleur et d'enthousiasme pour "chauffer" la salle. On ne s'improvise pas "tribun du jour au lendemain ! Mais faut-il être un bon tribun pour bien gérer une commune ?

 

Là encore une bonne réunion publique qui a maintenu l'attention de l'assistance pendant plus d'une heure. Le candidat manquait de notoriété, sa présentation a t-elle convaincu les Transians présents ? C'est à eux de le dire, de le faire savoir. Notre blog a mis en place un sondage, celui-ci devrait évoluer en conséquence...

 

[ Consulter le discours intégral ]

Tag(s) : #Municipales 2014