Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette seconde réunion publique organisée par le candidat s'est déroulée le 27 février à partir de 18 h 30 dans la salle polyvalente. Elle a réuni approximativement 180 personnes.

 

Précisant qu'il n'attendait personne d'autres des communes environnantes, M. Vincent Missud a souhaité la bienvenue aux présents.

 

140227_V.Missud.jpgD'emblée, il a souhaité faire une mise au point par rapport aux critiques faites par l'autre candidat du même patronyme. Il n'a pas apprécié les débordements indélicats de ce candidat, malgré les liens de parenté qui les unissent.

 

Il considère qu'il n'a pas à être critiqué pour ses convictions et son engagement par un dissident de son parti, de sa commune...Il confirme qu'il est et a toujours été socialiste, mais qu'il sait faire abstraction de ses convictions quand, comme en 2002 l'intérêt national était en cause ou en 2008, quand  il s'est déjà porté candidat d'ouverture car il en était de l'intérêt supérieur de la commune.

 

Contrairement à ce qui était avancé par son concurrent, s'il se présente pour la troisième fois aux suffrages des Transians, il n'a été battu que les deux premières fois, la troisième n'étant pas encore jouée… à sa connaissance. Oui, il n'a pas jugé utile d'avoir une permanence par souci d'économie. Il a été le premier à publier son programme, et si son concurrent n'est pas d'accord avec ses convictions, il est moins regardant pour y puiser des idées.

 

Selon lui, il ne faut pas se tromper de cible,  l'objectif est de battre le maire en place.

Le message est clair : "La priorité n'est pas d'attaquer le père, mais le maire !"

 

Il n'agit pas par intérêt personnel, mais dans la continuité des actions qu'il mène au sein du conseil municipal depuis 2001 en gardant à l'esprit l'intérêt général, en manifestant son esprit d'ouverture et de tolérance. Il ne veut pas se laisser enfermer dans un carcan qu'il soit politique ou clanique.

Avec son équipe, il souhaite travailler au profit de tous, du centre et des écarts, sortir la commune d'une léthargie installée depuis 2 mandats d'un maire, à nouveau candidat, qui construit son programme 2014 en s'inspirant de son programme de 2008.

 

Cette mise au point étant terminée, il rappelle les grands axes de son programme puis présente l'équipe qu'il a constitué : plus jeune, plus dynamique, plus compétente, composée de jeunes et de plus anciens, la moyenne d'âge est de 50 ans et 6 mois, transians de souche ou nouveaux arrivés, tous  prêts et déterminés à servir la commune et les Transians. Cette équipe est composée de personnes d'orientations politiques diverses qui font passer l'union avant le reste ; de leurs différences, ils veulent en faire des atouts.

 

Tous se sont engagés à respecter une chartre de fonctionnement afin d'éviter les conflits nés d'inclinations politiques différentes.

 

A l'appel du nom de chacun des colistiers, ceux-ci se présentent et exposent brièvement leurs éventuelles orientations politiques, leur profession ou leur parcours professionnel, et les raisons qui ont conduits à s'engager dans une liste d'union et d'ouverture. Pour quelques uns, c'est l'aspect "ouverture" de cette liste les a motivé, pour d'autres ceux sont les qualités d'un homme qu'ils connaissent et apprécient depuis longtemps.

 

Après cette présentation, il est proposé de passer à une phase de questions-réponses. M. Vincent Missud donnera la parole à ceux de ces colistiers qui se sont davantage préparés sur les thèmes abordés.

 

Que compter vous faire pour faire cesser les incivilités, notamment sur les parkings et les cambriolages ?

La réponse est apportée par Mme Sophie Anton : Une étude d'optimisation des installations de télésurveillance serait diligentée pour déterminer le bilan à attendre de ces installations, la localisation des caméras. Des installations nouvelles seraient envisagées au terme de cette étude en ayant recours aux subventions spécifiques prévues par l'État.

L'équipe inciterait les quartiers à adhérer à la communauté des "Voisins Vigilants et Solidaires"

 

M.Missud, il semble que vous ayez été syndicaliste CGT, vous êtes socialiste, vous présentez tout à tour comme candidat sans étiquette, puis candidat d'ouverture. Qui êtes-vous en définitive ?

Le candidat indique qu'il a déjà clairement répondu à cette question dans son introduction. Il dit qu'effectivement il était syndicaliste à la banque de France pour défendre ses collègues, qu'il est socialiste et qu'il n'a pas à rougir de son engagement passé. Il est convaincu pour assurer la gestion d'une commune de l'ordre de 5000 habitants, il faut mettre son égo et les partis politiques de coté, que le souci de servir les autres est une affaire d'homme.

 

Quels sont les projets pour les moins de 18 ans et pour les 18 à 25 ans ?

M. Jérémy Gest s'y colle : Nous serons avant tout à l'écoute des jeunes, notamment en constituant un comité consultatif de 11-17 ans,

Pour les 18-25 ans, en encourageant leur projet, notamment par la création d'un fond initiatives jeunes qui financera les projets sélectionnés par le conseil.

Nous ouvrirons une bourse permettant aux jeunes de passer leur permis de conduire, de même nous encouragerons des formations BAFA, en l'échange de leur contribution à des activités d'intérêt collectif.

Nous créerons un "comité des fêtes jeunes" chargés des animations destinées aux jeunes de cette tranche d'âge.

Enfin, nous envisageons la réalisation d'un "skatepark" avec le support financier de la CAD .

 

Quels sont vos projets pour les anciens ?

M. Guy Devars répond : un foyer logement est envisagé comme dans les communes voisines (Lorgues et les Arcs). C'est une alternative à la maison de retraite et le maintien à domicile, solutions qui ne répondent pas à tous les besoins. Ce foyer logement proposera un environnement sécurisé et des services à la demande tels que restauration, ménage, entretien du linge, animation. Des possibilités d'hébergement de courte durée serait envisagés.

Cette structure n'occasionnerait pas de charge pour la municipalité, son budget serait équilibré car son fonctionnement et l'amortissement de sa réalisation seraient financés par les pensionnaires.

 

Quels sont vos objectifs en matière de logement social ?

La réponse est apportée par Mme Marie Laure Lamasa.

Trans en Provence possède un ratio de logements sociaux de 0.82 % alors que la loi SRU fixe un objectif de 25 %. L'époque des tous et des barres d'immeubles est révolue et les logements sociaux actuels sont des immeubles confortables et de standing. Une très large partie de la population 75 % répond aux critères d'attribution. M. Missud ajoute que les jeunes transians éprouvent des difficultés pour rester à Trans en Provence, faute de logements disponibles. Il conclut en soulignant qu'en bon républicain, il faut respecter la loi.

 

Quels sont les financements prévus pour la réfection des voiries.

M. Jean Marc ROUX répond : La commune comporte 70 kms de routes et chemins, 55 kms desservent des habitations. Une grande partie des travaux serait réalisée en régie, car la commune possède les moyens en personnels compétents, en matériels et outillages. Une commission extramunicipale serait saisie pour se déterminer sur les grands travaux. Chaque année, un plan pluriannuel serait remis à jour. Par ailleurs, un effort serait fait pour que les chemins d'intérêt communautaire soient pris en charge par la communauté d'agglomération.

 

Contrairement à ce qui a été réalisé certains endroits, les travaux seraient exécutés au profit de tous sans favoritisme. En effet, on peut constater que certains travaux de réfection sur  la commune aboutissent devant les propriétés de personnalités (chemin des Vignarets, chemin du Puits, tronçon du chemin du peybert). On remarque aussi des discontinuités incohérentes sur le chemin du Peybert où la largeur varie suivant les tronçons de 2,20 à 6 m. Sur 700 m de cette voie, 550 mètres sont complètement à refaire (élargissement).

 

Mme. Frédérique Bonion, colistière et directrice de campagne, indique que l'heure est avancée et qu'il avait été convenu de s'en tenir à 4 ou 5 questions.

 

M. Vincent Missud reprend donc la parole pour conclure :

 

Le Maire actuel est en place depuis 13 ans et son bilan est bien maigre :

  •          sur la fiscalité ; la commune est classe 4ème plus forte augmentation du Var,
  •         concernant la gestion de l'eau, par manque d'anticipation, le budget communal s'est trouvé amputé de 360 000 €, et les tarifs ont été augmentés de 45 € par foyer. Ceci est le résultat d'un manque de concertation avec la commune de Draguignan et une absence de traitement du problème pendant 3 ans. Bien entendu, la solution réside maintenant dans le Canal de Provence.
  •          la salle polyvalente qui est la seule grande réalisation durant ces 13 ans, a couté 3.2 millions d'euros dont 20 % de dépassement du budget prévisionnel, a nécessité de vendre le patrimoine accumulé au cours des mandats précédents pour un montant de 1.3 millions d'euros. Cette salle maintenant opérationnelle présente un déficit de son budget de fonctionnement de plus de 40 000 euros.
  •          La loi SRU de 2000 concernant les logements sociaux : bien que le maire sortant ait occupé le poste de vice-président chargé de l'habitat pendant la période 2001-2008, il n'a pris aucune initiative et n'a rien construit. Le ratio de logements sociaux de la commune est de 0.82% alors que celui de Draguignan est voisin de 18%. La CAD dispose d'un budget de 1 000 000 € par an pour aider les communes membres, rien n'a été demandé, rien n'a été obtenu.
  •          PLU : il a été retoqué deux fois par les services préfectoraux
  •          Le Centre : il est triste, les commerces ferment,

Ce bilan de ces dernières années, il est à l'image d'un maire qui ne s'en occupe pas et qui prend encore le prétexte des inondations de 2010 pour justifier ses piètres résultats.

 

Il reste trois semaines pour convaincre ! Transmettez à vos parents et amis.

 

Un rendez-vous est fixé le 19 mars pour une soirée où il y aura des surprises.

 

M.Missud remercie l'auditoire et invite à continuer les discussions lors d'un apéritif dinatoire de bonne facture.

Notre impression : L'assistance était à peu près comparable à celle de la première réunion de janvier, mais moins nombreuse que lors des deux dernières réunions qui précédaient celle-ci. Il n'est pas impossible que la multiplicité des réunions amène une certaine désaffection du public.

M Missud a bien tenu son auditoire avec des interventions percutantes et variées. Il transmet au public son engagement et sa conviction.

Nous avons moins apprécié sa mise au point du départ ; mais à sa décharge, ce n'est pas lui qui a commencé à ouvrir les hostilités.

La présentation des colistiers a été fluide et le fait que chacun d'eux est pu prendre la parole et dire ses motivations est plus appréciable qu'une présentation impersonnelle du style "Revue des présents". Quelques uns sont intervenus sur des sujets qui leur étaient en principe familiers. Était-ce dû au tract d'intervenir devant de nombreuses personnes, où à une maîtrise encore imparfaite des sujets, malgré, une bonne volonté évidente, certaines réponses paraissaient un peu floues ou approximatives.

Néanmoins, le courant avec l'assistance est bien passé, les colistiers ont été applaudis lors de leur présentation individuelle, et le candidat a été très chaleureusement et longuement applaudi pour ne pas dire ovationné.

Tag(s) : #Municipales 2014