Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Malgré une pluie persistante, cette cérémonie a attiré beaucoup de monde. Elle a connu des nouveautés par rapport aux années antérieures.

 

C’était la première fois, comme nous l’avions indiqué dans un article précédent,  qu’elle rendait hommage à tous les morts pour la France, de tous conflits, y compris ceux des opérations extérieures. Ceci était dit clairement dans le message du ministre délégué aux anciens combattants qui a  été lu lors de la cérémonie.

 

La présence du général Tregou, adjoint au commandant des écoles militaires de Draguignan et commandant l’Ecole d’Artillerie, a relevé le niveau de la représentation militaire avec la participation de l’Etendard de l’Ecole d’Artillerie avec sa garde et d’une section d’officiers élèves avec leurs sabres. (à notre connaissance, c’était la première participation depuis l’arrivée de cette école à Draguignan).

 

Quand les autorités ont salué l’Etendard, la section d’honneurs a chanté à capella, la Marseillaise qui a été reprise par un grand nombre de participants.

 

Puis, avant les discours, un soldat en tenue d’époque a joué au clairon la sonnerie réglementaire du « cessez le feu », en direction des 4 points cardinaux.

 

Les discours (message du ministre délégué aux anciens combattants et discours du maire) et la dépose des gerbes (par le maire, le général et les présidents des anciens combattants, du souvenir français et de l’union nationale des combattants), ont été suivis par la traditionnelle sonnerie « aux morts » et la minute de silence.

 

La participation importante de l’armée a été grandement appréciée par l’ensemble des spectateurs et officiellement par le maire qui dans l’introduction de son discours a remercié vivement le général pour sa présence et celle des militaires sous ses ordres.

 

Notre commune a connu, cette année, une belle cérémonie que beaucoup de grandes villes pourraient nous envier.

Tag(s) : #Trans - Vie de la commune