Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

© Var Matin

© Var Matin

Des sangliers ont été aperçus en pleine nuit, ce vendredi 19 mai, à Trans-en-Provence.

Ils ne sont pas passés inaperçus malgré l'heure tardive… Dans la nuit de jeudi à vendredi vers 2h30, un couple de sangliers, accompagné d'une dizaine de marcassins, a traversé le chemin des Vignarets, situé sur route de La Motte.

Le groupe, sans doute à la recherche de nourriture cachée dans des containers, s'est baladé plusieurs minutes avant de reprendre la direction de la forêt.

©Var Matin

Var matin publiait article et photo (ci-dessus) montrant une horde de 11 sangliers rencontrés au voisinage des Vignarets sur la route de la Motte. Effectivement, les dégats nocturnes dans les propriétés voisines, notamment aux Bois Routs ont été fréquents et relativement importants,  jusqu'à nécessiter le remplacement de portions de clôtures et remplacement des fils raidisseurs aciers, sans compter les dégâts sur les terrains dont certaines parties sont complètement labourées et où le passage de la tondeuse est devenu très problématique.

Ceci mériterait sans doute des battues exceptionnelles sur le secteur !

Associé à une vidéo, un autre article de Var Matin titre :

"Quand un groupe de 18 sangliers débarque en ville à la nuit tombée !"

Décidément les sangliers semblent s'épanouir dans le Var. En pleine prolifération dans le département, ces gros cochons n'hésitent plus à sortir du bois et exhiber leur groin en centre-ville...

La scène se passe à Draguignan, mercredi soir quartier des Collinettes. Ahmida rentre tard de son travail, comme à chaque fois.

"Il me faut généralement un peu de temps avant de me coucher. Il était aux environs de 2h30 du matin quand j'ai entendu au loin des bruits de cochon. En allant vers ma fenêtre, j'aperçois toute une harde de sangliers sur la route, c'était impressionnant".

Et le jeune homme prend le temps de filmer: "Cela donne l'impression d'une famille, avec les marcassins au milieu, le plus massif qui est devant et un adulte en fin de convoi. C'est une très belle organisation".

Ahmida en a compté 18 en tout. Des sangliers qui ont leur habitudes. "En ce moment, je les vois tous les soirs à la même heure". Un spectacle qui ne semble pas émouvoir les rares automobilistes présents à cette heure de la nuit.

>> LIRE AUSSI. Les sangliers ont déjà causé 600.000 euros de dégâts dans le Var cette saison

"PEUT-ÊTRE QU'ILS VIENNENT POUR MANGER"

Quant à notre témoin, il ne s’explique pas la présence de ces sangliers dans son quartier: "Peut-être qu'ils viennent manger des pommes de pin. Un collègue m'a dit qu'un matin vers 65 heures, il avait même vu les poubelles d'une résidence renversées".

Des sangliers dont on n'a pas fini de parler. 

Ce n'est pas la première fois que les cochons sont aperçus à Draguignan, certains ont été vus au parc Chabran.

Tag(s) : #Environnement