Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conseil Municipal du 30 janvier 2017

Réaction du groupe d'opposition  Gest Jeremy / Anton Sophie  

Acquisition d'un terrain en vue de la réalisation d'un investissement d'ordre scolaire (Point 1 C de l'OdJ)

Lors de ce conseil municipal nous avons, encore une fois, accentué notre position concernant l'achat du terrain de 4200 m2 pour un montant de 755 000 euros hors frais de notaire qui devrait accueillir la future école maternelle.

En aucun cas, nous ne sommes contre la construction d’une nouvelle école, nous pensons même que cette construction aurait dû être envisagée depuis plusieurs années au vu de la loi ALUR sur la construction des logements sociaux.

Pour de multiples raisons, nous sommes résolument contre le projet tel qu’il est présenté par la majorité en place, le prix, 755 000 € pour 4200 m2 nous semble exorbitant et scandaleux.

Aucune information sur la vision globale du projet, absence de prévisions techniques, financières et calendaires, plus étonnant encore, aucune étude concernant la faisabilité du projet n’a été menée

Que faire si le terrain ne peux, pour une raison ou une autre accueillir ce bâtiment : Positiver a répondu Mr le maire.

A la lecture du compte rendu du CM du 05/12/2016, Mr GARCIN adjoint à l’urbanisme a dit et cela est retranscrit : « C’est clair, on n’a pas de projet pour le moment, on achète le terrain ». C’est un scandale, une fumisterie, une folie et une mise en péril des finances communales, en d’autre terme, la commune se risque avec l’argent public à perdre son investissement.

Pourquoi avoir privilégié le choix d’une deuxième école en centre-ville ? Plutôt que, par exemple celui, non pas d’une simple école maternelle mais d’un groupe scolaire sur les extérieurs du village ? Pourquoi ne pas avoir étudié la possibilité d’une concertation avec la Commune de Draguignan ou des Arcs sur Argens pour répondre à des besoins communs avec des ressources communes. Pour information, Mr le maire a enfin annoncé un prix pour ce projet : 5 500 000 € de budget. Ce qui est certain, c’est que les contribuables Transians devront mettre la main à la poche.

 

Construction 30 logements sociaux logis familial varois (Point 2 D)

Le 26 septembre dernier le conseil municipal a voté l'octroi d'une subvention communale de 100 000 euros au logis familial varois pour la construction de 30 logements sociaux à l'Aire du Chemin. En effet au vue du bilan prévisionnel du projet, la commune de Trans a été sollicitée par le logis familial varois afin de participer financièrement à cette opération par le versement d'une subvention de 100 000 € pour couvrir une partie les frais d’achat du terrain.

Nous avions posé la question de savoir si la commune pouvait échapper au versement de cette subvention, Mr Caymaris, premier Adjoint qui présidait, en l'absence de Mr Jacques Lecointe, Maire de Trans la séance du conseil municipal nous avait affirmé que non.

Or, après quelques recherches de documents auprès des services de la Mairie, il s'avère qu'il fallait juste que l’opérateur augmente la surface habitable de quelques M2 pour que l'opération soit équilibrée ce qui aurait permis à la commune une économie de 100 000 € et obtenir quelques logements supplémentaires, non négligeable à la vue de notre retard et des amendes annuelles.

*****

 

Commentaires  et questions que chacun pourrait se poser :

Vu l'équivalence des surfaces des terrains en cause et les possibilités de préemption dont bénéficie la municipalité, pourquoi ne pas avoir acquis directement le terrain, maintenant destiné à des logements sociaux, pour y construire l'école maternelle, en admettant, à titre d'hypothèse, que cette option de construction soit la meilleure ?  

Ce terrain bénéficiait de la même proximité avec la salle polyvalente, et à quelques dizaines de mètres près, du groupe scolaire. Cela permettrait une économie de près d'environ 500 000 à 600 000 euros. Par ailleurs, une telle solution évitait une concentration de logements sociaux, afin de respecter les préconisations recommandées par nos sociologues sur le brassage des populations et la mixité sociale.

Bref, les choix de l'équipe municipale qui conduisent à la situation actuelle de ces projets ne sont pas limpides. Si de véritables arguments sont à faire valoir, il serait judicieux de les apporter aux transians.

Tag(s) : #Conseil municipal