Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai assisté au dernier Conseil municipal... mais cette fois de plus ne sera pas coutume !

Assistant régulier depuis plusieurs années et rédacteur de nombreux comptes-rendus sur ce blog, je ne me contrains plus à m'y rendre.

Ceci pour plusieurs raisons :

- J'ai suspendu la rédaction d'articles et n'y diffuse sur le blog que la programmation d'animations locales lorsque j'en ai connaissance,

- comme je l'ai souligné dans un article précédent, toutes les groupes du Conseil Municipal sont maintenant représentés dans les commissions où les questions sont débattues et tranchées avant d'être soumises au Conseil.

Il en résulte que le conseil se déroule de manière plus fluide, mais sans aucun débat. D'un certain point de vue, c'est une amélioration, cependant, bien qu'il reste public, il ne présente plus beaucoup d'intérêt informatif.

Pourtant, le fait que le débat ait déjà eu lieu ne devrait pas empêcher les uns et les autres de développer leurs arguments afin de justifier leur position. Durant le mandat précédent, un des conseillers d'opposition, bien que titulaire dans les commissions, développait ses arguments indépendamment des décisions qui avaient déjà été préalablement arrêtées en commission.

Ce comportement avait le mérite de prendre en considération la présence du public qui s'était déplacé pour être informé.

Les seules instants de ce conseil qui justifiaient le déplacement sont les quelques interventions du Maire. Notamment celle où il annonce que l'équipe municipale est en recherche de solutions pour l'augmentation de la capacité d'accueil scolaire voire la construction d'un nouveau groupe scolaire et donc corrélativement à la recherche d'une augmentation des recettes fiscales, notamment, pour les financer.

Ceci justifie, à ses yeux, d'envisager une augmentation des taux des taxes locales pour 2017, après une pause de plusieurs années. On rappellera, néanmoins, qu'une taxe additionnelle de la CAD a engendré une augmentation de la taxe foncière de l'ordre de 16 % en 2015.

En effet, la commune s'est résolue, contrainte et forcée, à améliorer son ratio de logements sociaux, du fait notamment des pénalités financières qu'elle encoure. Elle n'avait pas d'autres choix.

Plusieurs chantiers s'achèvent, d'autres se programment. Leur mise en service entraînera une évolution de la population, donc un besoin de services, notamment une augmentation de la capacité d'accueil scolaire.

Le fait même d'une augmentation de population ne devrait-il pas entrainer une augmentation des recettes ? Si celle-ci s'avère insuffisante pour adapter l'offre de service à l'évolution des besoins, ce n'est pas vraiment rassurant !

Par ailleurs, la construction de nouvelles résidences n'est sans doute pas la seule solution à envisager, ne conviendrait-il pas d'envisager de recycler des appartements du centre ville en les réhabilitant.

La première voie envisagée par les politiques en place est la mise en location de résidences secondaires non occupées. Cette voie est donc empruntée par la municipalité qui présentait une résolution en ce sens lors de ce Conseil. Bien que désolée, la commune a choisi la méthode coercitive, qui est de leur affecter la majoration de 20 % de la taxe d'habitation applicable en zone "demande/offre de logements" tendue.

Une autre voie serait de faire basculer des logements actuels qu'ils soient occupés ou non, dans le parc du logement social. Cette voie aurait le mérite d'assurer une véritable mixité sociale et d'apporter une amélioration de l'habitat local sans obligatoirement entraîner une augmentation de population donc une augmentation de la capacité des services publics locaux. Lors des élections locales précédentes, elle avait été envisagée par une des listes candidates.

Bien évidemment, les particuliers, propriétaires, ne sont pas, naturellement, informés, motivés, intéressés pour s'engager dans cette voie. Ils n'en ont pas forcément les moyens, malgré les aides et subventions. D'autres solutions plus adaptées, pourraient être mises en œuvre, ce sujet ne mériterait-t-il pas de s'y pencher sérieusement ?

Tag(s) : #Conseil municipal