Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'abstention, véritable arbitre de ces élections départementales ?

Aujourd'hui , il faudra se rendre aux urnes pour élire nos prochains conseillers départementaux. Des élus de proximité peu connus dont le champ de compétences est en cours de révision. Plus encore que d'ordinaire, l'abstention risque de jouer un rôle majeur dans ces élections.

Par Anne Le Hars et AFP  reportage FR3.

L'abstention, arbitre des élections départementales ?

Plus de 43 millions d'électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche pour le premier tour des élections départementales.

Ces conseillers départementaux sont élus  pour six ans - on les appelait jusqu'ici "conseillers généraux" -, qui s'occupent principalement des aides sociales - personnes âgées, handicapés, enfants maltraités, bénéficiaires du RSA -, de l'entretien des routes et des collèges.

Le contexte politique ne favorise pas la mobilisation des électeurs car l'avenir des assemblées départementales s'annonce incertain, même si le gouvernement Valls a renoncé à son projet de les supprimer à brève échéance.

Autres facteurs peu propices au vote: la carte des cantons a été chamboulée (ils sont en moyenne deux fois plus grands et on n'en compte plus que 2.054), et le mode de scrutin est totalement nouveau, les électeurs était appelés à choisir un binôme homme/femme.

 

L'abstention sera t'elle massive ?

La campagne devait s'achever ce samedi à minuit, mais la distribution des documents électoraux est interdite depuis vendredi soir minuit.

En vertu d'une loi de 1977, il est interdit aux médias de rappeler, dans les 24 heures précédant l'ouverture du scrutin, les intentions de vote mesurées par les instituts spécialisés.

 

Explications par CHALUMEAU Patricia, MINANGOY Georges, BOISSY Stephane et TRUCHAT Eléonore :

Intervenant : Brice TEINTURIER -Directeur Général Délégué IPSOS.

Tag(s) : #Départementales